Dans un tout autre registre que celui de la famille, nous voilà parties au Musée des Confluences à Lyon avec Charlie, pour mettre à jour son book avec, comme dirait ma grand-mère « ses graffitis sur les bras ». Mon amour pour l’art du tatouage, même si je ne peux pas vraiment le partager de façon transgénérationnelle (coucou mamie), est sans fin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s